Volaille

La Speedpack en pratique : » silencieuse et compacte

3 min de lecture publié sur 28 avril 2021
Speedpack

Hergen Smid (60 ans), avec son épouse Jenneke (55 ans) et ses fils André (22 ans) et Dirk (22 ans), possèdent une entreprise de 100 000 poules pondeuses. Sur leur site www.eiboerderij.nl, on peut lire qu’ils ont 35 000 et 48 000 poules en liberté, mais aujourd’hui, ces chiffres sont passés à 47 000 et 53 000 respectivement, en raison d’un changement dans la capacité de leurs poulaillers. Depuis quelques années, la famille Smid travaille avec la Speedpack 110.

Hergen Smid : « Des poules sont élevées ici depuis 1979. Mon épouse Jenneke et moi-même, nous occupons principalement du ramassage des œufs. André et Dirk s’occupent   essentiellement des vérifications et font en réalité le gros du travail. Les garçons sont polyvalents, ils ont tous les deux leur permis de conduire, André a terminé sa formation à Horst, tandis que Dirk est toujours en formation à Horst ». 

Dans la famille Smid  la Speedpack 110 fait partie intégrante d’une ligne complète, avec le convoyeur à rouleaux d’inspection et l’empileur de plateaux PS4 de Prinzen. Hergen : « Mais la particularité de cette ligne d’emballage est que les machines Prinzen sont associées à des éléments existants, comme la butée à plateaux Kletec et la Kletec ANT 30, qui place les piles d’œufs sur les palettes. Cela en dit long sur la flexibilité des systèmes Prinzen ». 

«  La Speedpack semble plus facile à installer que les autres types d’emballeuses. Et si elle est plus simple à assembler, je pense   qu’elle présente aussi moins de dysfonctionnements. Si une machine est plus compacte, et donc plus simple à construire, elle connaîtra également moins de pannes. Grâce à sa conception, vous avez facilement accès à tous les composants pour remédier à d’éventuels dysfonctionnements, ou pour tout nettoyer à fond avec de l’air ou une brosse. »  

Pas besoin de bouchons d’oreille 

Hergen a travaillé avec d’autres emballeuses pendant des dizaines d’années, mais il est ravi d’avoir choisi la Speedpack de Prinzen. « Surtout parce que cette emballeuse est la machine la plus silencieuse qui soit. Avec d’autres marques, il faut des bouchons d’oreille, mais ce n’est pas nécessaire avec   la Speedpack.  

Système intelligent 

« La ligne d’emballage intègre des bacs à plusieurs endroits. Ces plateaux sont maintenant nécessaires pour les œufs cassés, car j’ai des poules de plus de quatre-vingts semaines. Cela signifie plus de saletés que nous collectons lors du tri sur le convoyeur à rouleaux d’inspection. Le tri est de toute façon très facile avec ce convoyeur. Supposons qu’il y ait une obstruction dans l’emballeuse, elle s’arrête et indique qu’il y a un dysfonctionnement. Vous pouvez alors nettoyer le problème et reprendre rapidement la production. 

Hergen n’a pas encore connu de grosse défaillance avec cette emballeuse ; ce serait étrange car le système ne fonctionne que depuis quelques mois. Mais l’aspect du dépannage a joué un rôle dans le choix de cette machine : « Prinzen a des mécaniciens chez les revendeurs. Dans mon cas, il y a un dépanneur à 20 kilomètres d’ici, qui sera rapidement chez nous s’il y a quoi que ce soit ». 

Simplicité d’utilisation 

Hergen Smid note que l’emballeuse est légèrement plus chère que les systèmes d’autres fabricants qui offrent des capacités inférieures : « Mais au bout du compte, je ne pense pas que le prix soit si important. En tout cas, la différence est minime si vous l’étalez sur quinze ans. Je pense que le plus important, c’est d’avoir une bonne machine. Cela me facilite le travail, et c’est ce qui compte le plus. Après tout, vous allez l’utiliser quatre heures par jour, tous les jours, pendant des années ; alors la qualité est le facteur primordial. » 

Distributeur d’œufs 

Dans la « ferme d’œufs » de la famille Smid, il y a un distributeur d’œufs où les amateurs d’œufs peuvent venir acheter leurs œufs à tout moment de la journée. Le distributeur automatique est toujours rempli des œufs les plus frais. Ce serait chouette si   la Speedpack acheminait directement les œufs vers le distributeur, non ? Hergen sourit. « C’est une bonne idée, mais le nombre d’œufs distribués n’est pas si élevé. Non,   une Speedpack 110 ne devient rentable qu’avec un grand nombre d’œufs. Si vous avez 5 000 poules, c’est une machine coûteuse », explique Hergen d’un air satisfait. 

Contactez-moi

Picture of Edwin Vlems

Publié par

Edwin Vlems
Edwin Vlems est responsable marketing chez Vencomatic Group

Développez votre activité avec
le plus faible impact environnemental.

Deux choses que tout le monde aime.