Data Management

Volaille et gestion des données : « Bons baisers des données »

2 min de lecture publié sur 18 avril 2021
Bas van de Langenberg

« J’ai récemment reçu la visite d’un informaticien qui pensait que Vencomatic Group se contentait de produire de l’acier. Il est toutefois reparti très enthousiasmé après avoir vu tout ce que nous faisons en matière de gestion des données. »

Bas van de Langenberg est ingénieur logiciel et chef de projet. Avec son équipe, il fait en sorte que les éleveurs puissent savoir ce qui se passe dans leurs poulaillers grâce à la gestion des données. La gestion des données : « J’utilise souvent le football comme métaphore. Aux Pays-Bas, nous avons toujours des choses à dire sur les anciens entraîneurs comme Hiddink ou Advocaat, qui utilisent les méthodes d’antan pour gérer leur équipe. Mais dans l’intervalle, une jeune génération d’entraineurs évolue et prend de bien meilleures décisions. Grâce aux données. » 

Le football et les éleveurs s’améliorent grâce à la gestion des données ? 

« En tant qu’éleveur, vous jouez au football à un niveau qui se situe entre la Ligue des champions et la deuxième division, mais grâce à Vencomatic Group, vous débutez directement en Ligue 1. Tout un chacun doit comprendre l’importance des données et de la gestion des données. Nous devons accepter qu’il faut innover non seulement sur le plan mécanique et électrique, mais aussi au niveau des logiciels. Vous n’apprendrez rien aux éleveurs sur leur métier, mais vous pouvez les soutenir. » 

« Bons baisers des données », je dis souvent que le film « Bons baisers de Russie » était le premier James Bond avec des gadgets, les intellos de l’époque l’ont adoré. On reconnaissait aussi très facilement un passionné d’informatique. Mettez-le dans une pièce sombre, nourrissez-le de pizzas et il produit de superbes logiciels. Les intellos d’aujourd’hui sont plus ordinaires, moins stéréotypés. Comme moi, ah ah. » 

Que fait-on avec des données dans un timent ?  

« Nous recueillons des données auprès de différentes sources, puis nous les regroupons pour l’éleveur dans un tableau de bord. Nous utilisons des données issues de nos propres systèmes et machines, mais aussi d’ordinateurs de contrôle du climat fournis par des tiers. Nous pouvons aider l’éleveur à résoudre ses problèmes à distance. À l’avenir, nous pourrons même anticiper et éviter les problèmes. Nous proposerons bientôt une application qui aidera l’éleveur à gérer son exploitation. Les problèmes et leurs causes pourront ainsi être traités plus rapidement, car vous pourrez faire des recherches ciblées. » 

« Nous avons élaboré différents tableaux de bord, avec des indicateurs de performance clés (KPI) importants pour l’éleveur. Nous travaillons également sur des « cartes thermiques » pour voir d’où, exactement dans le hangar, provient un œuf. Vous pouvez alors voir si cela correspond à vos attentes, nous cherchons des liens. « Elles ne pondent jamais de ce côté-là du poulailler », pourrait vous dire un éleveur. Désormais, vous pouvez le vérifier. Nous devons en être absolument certains, car si vous tirez des conclusions erronées, l’éleveur perdra toute confiance en vous. » 

« Bien sûr, vous devez travailler sur le sentiment et l’expérience, les données ne sont qu’un instrument. Mais les données, plus le sentiment et l’expérience forment une combinaison gagnante, j’en suis intimement convaincu. Peut-être que je serais devenu un grand joueur de football si j’avais eu des données à l’époque, ah ah. » 

Contactez-moi

Picture of Edwin Vlems

Publié par

Edwin Vlems
Edwin Vlems est responsable marketing chez Vencomatic Group

Développez votre activité avec
le plus faible impact environnemental>.

Deux choses que tout le monde aime.