Data Management

Un élevage intelligent : « Grâce à Meggsius, je franchis une nouvelle étape en matière d’aviculture intelligente »

5 min de lecture publié sur 6 décembre 2020
Jos Nelissen

En tant qu’éleveur de poules pondeuses, Jos Nelissen a toujours exploité au maximum les connaissances scientifiques, la recherche et la collecte de données. Il n’est donc pas surprenant qu’il soit le premier aux Pays-Bas à utiliser Meggsius Select, Count et Detect de Vencomatic Group ; trois nouveaux produits avec lesquels Nelissen peut franchir une nouvelle étape dans l’élevage avicole intelligent.
 
Depuis que Jos Nelissen (57 ans) et sa femme Marieëtte (55 ans) ont repris la ferme de ses parents à Oirlo, dans le Limbourg, il recherche des connaissances qui lui permettraient d’améliorer l’élevage avicole. « Après avoir repris l’entreprise en 1990, nous avons élargi nos horizons dans différentes régions du monde. Nous voulions découvrir d’autres façons de gérer un élevage de volaille ». 

Une source puissante 

Leur voyage autour du monde leur a ouvert de nouvelles perspectives et a semé les graines d’une nouvelle entreprise que Jos et Mariëtte ont fondée en 2006. Jos : « Un œuf est un très beau produit ; il contient tout ce dont le poussin a besoin pour grandir ». L’objectif était d’utiliser l’œuf comme une source puissante pour la santé humaine. Entre-temps, cela a donné naissance à des produits alimentaires brevetés pour préserver la santé des yeux et du cerveau et prévenir les maladies cardiovasculaires. « Pour le développement et le brevetage de produits alimentaires destinés à la santé humaine, il est nécessaire de constituer des dossiers similaires à ceux des produits pharmaceutiques. Cela demande beaucoup de recherche scientifique, c’est donc une chance que je sois un passionné de science. J’ai appris à développer la recherche scientifique et à collaborer avec les scientifiques et les techniciens ». 

Les bases 

L’actuel élevage de volailles de Nelissen est réparti sur deux sites à Oirlo, avec 70 000 poules pondeuses sur l’un et 60 000 sur l’autre. « Les sites sont distants de 300 mètres et sont reliés par une route. Je ne voulais pas d’un nouveau hangar, donc le transport des œufs passe juste sous la route ». Sur les deux sites, tout est question de liberté et Jos s’approvisionne en poules pondeuses auprès de l’éleveur Lohman depuis trente ans. Nelissen a équipé ses deux hangars du système Bolegg Terrace de Vencomatic Group. « Pour moi, ce système aviaire facile à ventiler est "deux fois plus beau", les poules peuvent se déplacer comme elles l’entendent, et j’ai une belle vue d’ensemble sur mes volailles ». 

Scientifique 

Jos Nelissen continue à regarder ses poules pondeuses depuis "la base" avec un regard scientifique. « Il est important d’exploiter les connaissances scientifiques pour rendre les poules aussi heureuses que possible. Cela favorise de bonnes productions. Vous êtes très attentif à l’alimentation, au climat et à la lumière. Mais il faut surtout scruter le comportement des volailles ». Jos a installé des caméras dans ses   bâtiments, ce qui lui permet de faire une observation importante. « Lorsque nous entrons dans la   bâtiment avec le vétérinaire, nous examinons la couleur, l’état du plumage et bien sûr le comportement des poules. Grâce aux caméras, j’ai appris que les poules se comportent différemment lorsque vous vous trouvez dans la grange. Le comportement que vous observez grâce aux caméras est beaucoup plus naturel. On peut l’observer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cela nous a appris à mieux détecter le stress et à l’anticiper plus rapidement ». 

Connaître la cause 

Dans la mesure du possible, Jos collecte automatiquement toutes les informations sur ses poules, le tout est rassemblé dans un tableau de bord qui permet d’analyser les informations dans leur ensemble. « Recueillir des informations de manière aussi efficace et automatique que possible entraîne une plus grande satisfaction au travail, mais apporte surtout de nouveaux renseignements ». Grâce au tableau de bord, il est plus facile d’associer différentes informations, de sorte qu’il est souvent possible de détecter très tôt qu’il se passe quelque chose. « Dans l’aviculture, nous sommes souvent condamnés lorsque des symptômes apparaissent. Dans notre entreprise, nous sommes désormais mieux à même d’en rechercher la cause. C’est pourquoi nous voulons récupérer autant de données que possible afin de pouvoir détecter très tôt tout signe indiquant que quelque chose ne va pas ». 

Une réflexion au niveau du poulet 

Pour obtenir des informations encore plus utiles de son élevage de poules pondeuses, Jos Nelissen avait déjà des compteurs d’œufs avec une liaison de données vers son tableau de bord. « Mais Meggsius Count de Vencomatic est beaucoup plus précis que le système que j’utilisais jusqu’à présent ». Ses employés l’ont aidé à configurer le traitement des données rendu possible par la série de machines Meggsius. Jos : « La collaboration avec Vencomatic se passe bien. Les gens qui travaillent dans ce domaine savent comment traiter les poulets, et ils ont aussi des techniciens qui sont capables de concrétiser d’excellentes idées. Vencomatic réfléchit au niveau des poulets et le fait très bien ». Meggsius Count fonctionne avec des caméras installées sur les tapis à œufs qui cartographient le flux d’œufs afin de réguler l’ensemble du processus logistique des œufs. Selon Jos Nelissen, Meggsius Count est un bon exemple d’élevage de volailles intelligent. « En combinaison avec un compteur d’impulsions et relié au bon logiciel, Meggsius Count est capable de vous dire dans quelle partie du poulailler un œuf a été pondu. Si, grâce à Meggsius Count, vous déterminez qu’une certaine partie du poulailler produit des œufs anormaux, vous pouvez aller voir ce qui se passe à l’endroit concerné ». 

Des conclusions bien fondées 

Parmi les produits spécialement développés par Vencomatic Group pour l’élevage avicole intelligent, Jos Nelissen utilise également Meggsius Select. Cette machine est placée devant l’emballeuse et capture des images de chaque œuf qui passe devant la caméra. Cela permet de trier les œufs de second choix. En plus, les photos fournissent également une importante quantité de données supplémentaires. « Par exemple, vous pouvez utiliser les photos pour mesurer la circonférence de l’œuf et ainsi calculer son poids. Ce poids de l’œuf me renseigne sur l’état des poules. Comme vous prenez beaucoup de photos, votre perception est vraiment représentative et vous pouvez en tirer des conclusions bien fondées. Cela nous permet de voir de nouveaux liens et mieux maîtriser votre gestion ». 

Vraiment ingénieux 

Jos Nelissen est particulièrement enthousiaste lorsqu’il parle de Meggsius Detect. Ce nouveau produit de Vencomatic Group détecte les œufs qui fuient avant qu’ils n’atteignent l’emballeuse. Jos : Quand j’ai vu Meggsius Detect pour la première fois, je me suis dit « je veux cette machine ». Lorsqu’un œuf mouillé ou qui fuit se présente, deux pôles se mettent en court-circuit, après quoi la ligne d’alimentation s’arrête. Un œuf qui fuit, cela signifie généralement quinze œufs sales et une machine sale. Meggsius Detect vous évite désormais tous ces soucis ». Avec ce produit Meggsius aussi, toutes les données sont enregistrées et alimentent le tableau de bord. Par exemple, si Meggsius Detect arrête la ligne d’alimentation trente fois de suite, cela peut signifier que les coquilles d’œufs sont de mauvaise qualité. Mais cela peut aussi indiquer un problème avec une barrière sur la ligne d’approvisionnement. Jos : « Meggsius Detect est un vrai génie ; il contribue largement à une meilleure qualité des œufs ! » 

Nouvelles corrélations 

Jos Nelissen est satisfait des performances techniques de ses systèmes Meggsius Select, Count et Detect. « Il contribue directement à une meilleure qualité des œufs, et à une efficacité accrue. Et pour nos employés, il est synonyme de confort, offre une bonne vue d’ensemble et donc apporte une certaine satisfaction professionnelle. En plus, nous pouvons réduire la main-d’œuvre : chaque jour, nous traitons nos œufs plus rapidement avec moins de personnel. Par le passé, nous ramassions les œufs sur deux sites, avec une personne par emballeuse sur chaque site. Aujourd’hui, une seule personne peut gérer la quasi totalité de la ligne avec le même nombre d’œufs ». Selon Jos, la valeur ajoutée est encore plus grande car les nouveaux produits de la gamme Meggsius sont reliés à son tableau de bord. « Je dispose maintenant d’une grande quantité de données nouvelles que je peux combiner avec les autres informations dont je dispose sur ma grange. Je suis certain que nous observerons de nouvelles corrélations et que nous apprendrons des choses que nous ne savions pas encore. Grâce à ces nouvelles connaissances, nous serons en mesure d’améliorer encore davantage le bien-être des volailles, pour qu’elles soient à leur aise toute l’année, ce qui nous permettra de produire plus facilement et sans tracas ». 

Contactez-moi

Picture of Edwin Vlems

Publié par

Edwin Vlems
Edwin Vlems est responsable marketing chez Vencomatic Group

Développez votre activité avec
le plus faible impact environnemental.

Deux choses que tout le monde aime.